Tartre dentaire : attention, danger !

Tartre dentaire : attention, danger !

Le tartre : plus dangereux qu’il n’y parait !

Au-delà de l’aspect inesthétique, le dépôt jaunâtre qui se loge entre les dents peut avoir des conséquences néfastes sur la santé. Nos conseils et solutions pour des dents saines.

Le tartre est le résultat d’un épaississement de la plaque dentaire, cette substance blanchâtre qui se dépose sur les dents après chaque repas. Il produit des acides qui entraînent des caries dentaires, un risque important de gingivite (inflammation et saignement des gencives), voire une parodontite qui peut conduire à la perte des dents. Le tartre peut également être responsable d’une mauvaise haleine et d’abcès dentaires. « Lorsque la plaque dentaire n’est pas éliminée au cours du brossage biquotidien, elle risque de se calcifier et d’évoluer en tartre, ce qui constitue un des principaux facteurs responsables de la destruction des tissus de soutien de la dent », explique le docteur Alain Amzalag, dentiste et auteur de « Prendre soin de ses dents pour les nuls » (First Editions).

Les facteurs favorisants

Le pH de la bouche, la quantité et la nature de la salive produite, une mastication insuffisante, un diabète mal équilibré mais aussi le tabac, favorisent sa formation. Un mauvais alignement des dents, qui rend le brossage moins efficace, sauf si vous utilisez une brosse à dents électrique de type Sonycare®, lui permet de s’incruster.

Pourquoi c’est grave ?

Les bactéries présentes dans la bouche lors d’une gingivite sévère ou d’une parodontite aiguë pourraient, chez la femme enceinte, contaminer le placenta et le liquide amniotique, et occasionner un risque d’accouchement prématuré ou de naissance de bébé de poids insuffisant.

Par ailleurs, un lien avec les maladies cardio-vasculaires a également été mis en avant. Une étude américano-japonaise (Université de Louisville – USA) montre que 26 % des victimes d’AVC seraient porteuses d’une bactérie de la famille des Streptococcus mutans, responsable des caries dentaires. Elle peut être aussi à l’origine, chez les personnes fragilisées, d’une endocardite, une inflammation de l’enveloppe du cœur. Enfin, «l’ADN des bactéries à l’origine des infections dentaires ou parodontales a été retrouvé dans les plaques d’athérosclérose », a montré une équipe de l’Institut Forsyth (Cambridge, Massachusetts, USA) .

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.