gingivite

La gingivite : définition et symptômes

La gingivite : définition et symptômes

LA GINGIVITE:DÉFINITION

La gingivite est une inflammation caractérisée de la gencive.C’est une affection très fréquente dans  la plupart des populations.La gingivite,lorsqu’elle se manifeste,peut se résorber sans dommage si elle est traitée à temps. Par contre,si la gingivite évolue,elle se transforme en parodontite,affection qui cette fois va s’étendre aux tissus de soutien de la dent et donc est nettement plus grave. La cause principale d’une gingivite est l’accumulation de la plaque dentaire (mélange de restes de nourriture, bactéries…). Elle peut être favorisée par un changement hormonal (grossesse, ménopause), une maladie (diabète), la prise de certains médicaments (antihypertenseurs, anticonvulsifiants…) ou due à une prothèse dentaire irritante.

Une gencive,rouge,gonflée,sensible,qui saigne facilement au brossage ou lorsqu’on croque une pomme..C’est le signe d’une gingivite,une inflammation des gencives due à un excès de plaque dentaire,voire de tartre.Les microbes se déposent sous forme d’un film incolore,la plaque dentaire,qui contient une multitude de bactéries.S’il n’est pas éliminé par brossage,ce film se transforme en tartre,un dépôt rugueux et poreux qui s’accumule surtout entre les dents et à la jointure des gencives.

C’est parfois héréditaire Très fréquente,la gingivite est favorisée par le tabac,le cannabis ,l’alcool,mais aussi le stress,la grossesse,la ménopause,des maladies comme le diabète et certains médicaments.Chez les fumeurs,le saignement est masqué,ils doivent donc être vigilants.Les personnes âgées,les porteurs d’appareil dentaire,les diabétiques,ceux qui prennent des médicaments réduisant la production de salive sont plus touchés.Il peut aussi exister un terrain familial qui expose à une production de tartre plus importante et difficile à éliminer.

 Quels risques si on fait rien?

parodontieLa parodontite est à l’origine d’une inflammation chronique qui retentit sur tout l’organisme.A un stade avancé,elle favorise les plaques d’athérome dans les artères et augmentent le risque cardiovasculaire de 25%. En accroissant la résistance à l’insuline dans les tissus,elle peut aggraver le diabète. Enfin,chez les femmes enceintes,le risque d’accoucher prématurément d’un bébé de faible poids est multiplié par 3 à 7.

Si la gingivite s’installe, les gencives peuvent se rétracter dévoilant ainsi une partie habituellement protégée de la dent : le collet. Les dents deviennent alors plus sensibles au chaud et au froid. Non traitée, la gingivite peut dégénérer en parodontite (inflammation touchant les tissus plus profonds, les os) pouvant entraîner un déchaussement des dents voire leur chute.

Quels sont les symptômes de la gingivite ?

La gencive saigne facilement, devient rouge et enflée. À un stade avancé, elle peut même être violacée ou blanchâtre par endroits. L’halitose (mauvaise haleine) est fréquente. Si les dents bougent, il s’agit déjà d’une parodontite. La douleur n’est pas systématique, elle peut être vive comme inexistante.

Est-ce une maladie fréquente ?

Très fréquente ! Une enquête, réalisée pour l’OMS par l’Association dentaire française, montre que, dans notre pays, 80 % des 35-44 ans et 50 % des adolescents de 15 ans sont concernés. Cela peut sembler énorme mais c’est ce que je constate tous les jours lors de mes consultations.

Alors qu’il y a eu de nombreuses campagnes pour lutter contre les caries, la prévention de la gingivite et des maladies parodontales n’est pas encore suffisamment prise en compte, une consultation chez un chirurgien-dentiste est indispensable.

D’où provient cette inflammation de la gencive ?

La gingivite est liée à la prolifération de certaines bactéries. Elles s’accumulent d’abord sous forme de plaque dentaire, une substance blanchâtre qui disparaît facilement au brossage. Après 24-48 heures cependant, si la plaque n’est pas – ou mal – éliminée, elle durcit pour former ce qu’on appelle couramment le tartre, un calcul bactérien dur et très adhérant. En-dessous, les bactéries prolifèrent et agressent les tissus parodontaux.

Une gingivite est-elle le signe d’une mauvaise hygiène bucco-dentaire ?

Si les dents sont régulièrement brossées, avec une technique soigneuse et un matériel adapté, les bactéries sont éliminées. Souvent, il s’agit aussi d’un cercle vicieux : la personne a les dents sensibles, une gencive douloureuse ou qui saigne, elle hésite à brosser ces endroits et, finalement, laisse persister l’inflammation.

Y a-t-il d’autres facteurs de risque ?

Si les bactéries parviennent à proliférer, c’est aussi parce que le système immunitaire n’a pas su les en empêcher. Beaucoup de poussées de gingivite et parodontite surviennent après un gros stress affectif comme un décès, une séparation…

Au niveau général, les facteurs prédisposants sont les maladies qui affaiblissent les défenses immunitaires ( infection par le VIH, leucémie…), le diabète (type 1 et 2), les changements hormonaux, en particulier la grossesse et la ménopause chez la femme, certains traitements, une carence en vitamine C, une prédisposition génétique…

Localement, les facteurs de risque identifiés sont ceux qui favorisent la prolifération bactérienne et gênent le nettoyage, à savoir une bouche sèche, un mauvais alignement dentaire, une couronne mal ajustée…

Enfin, notons que les fumeurs ont un risque relativement plus important que les non-fumeurs, corrélé à leur consommation de cigarettes.

gingivite

Quelles sont les grandes lignes du traitement ?

La première mesure consiste à nettoyer l’ensemble de la bouche en commençant par un détartrage minutieux, effectué dent après dent, en polissant chacune des faces avec différentes pâtes aux grains de plus en plus fins, jusqu’à ce qu’elles soient parfaitement lisses.

Si les bactéries ont pénétré entre la gencive et la dent, il faut les en déloger en irriguant cet espace avec une solution antiseptique. En cas de parodontite, il peut être nécessaire de recourir à la chirurgie parodontale.

La suite repose sur les mesures de prévention, associées à un traitement local (bains de bouche à la chlorhexidine, brossages avec de l’eau oxygénée et du bicarbonate de soude…) et, parfois, une antibiothérapie par voie générale.

Quels sont les risques à laisser la gingivite évoluer ?

Une gingivite peut guérir seule et rester sans conséquences. Cependant, si les saignements reviennent fréquemment ou persistent plusieurs jours et que la gencive a changé d’aspect, cela signifie que les bactéries prolifèrent.

La gingivite risque alors de devenir une parodontite. Cette évolution peut être relativement lente ou conduire en quelques mois à la destruction irréversible des tissus qui soutiennent la dent. Et, contrairement à ce que l’on croit, ce n’est pas une question d’âge, les jeunes adultes et adolescents sont autant concernés que les personnes plus âgées.

La parodontite constitue également une porte d’entrée pour les bactéries impliquées dans le développement de maladies générales comme les endocardites infectieuses ou le diabète.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.