LiveCoco lance ses brossettes recyclables compatibles Oral-B

LiveCoco lance ses brossettes recyclables compatibles Oral-B

Des brossettes compatibles avec les brosses à dents électriques de la marque Oral-B sont fabriquées par LiveCoco qui propose de les recycler après usage. De quoi s’interroger sur le recyclage de nos brossettes et brosses à dents en plastique.

Alors que la nature gronde, limiter la consommation de plastique devient chaque jour un enjeu majeur. Les Britanniques de LiveCoco ont eu l’idée de créer des brossettes compatibles avec les brosses à dents électriques oscillo-rotatives de la marque Oral-B, dont ils assurent ensuite le recyclage. L’idée est belle, mais il faut peut-être aussi y regarder à deux fois.

Vendues par deux, dans une boîte en carton (un très bon point), les brossettes sont en plastique noir et lestées de poils de soie infusés avec du charbon de bois binchotan. Ce charbon actif 100 % végétal possède des propriétés antibactériennes et antifongiques qui aident à préserver une bonne hygiène bucco-dentaire, mais aussi à gommer progressivement les taches de café ou de thé. LiveCoco revendique ainsi un blanchiment naturel.

Le fabricant avance également que ses brossettes (dont la durée de vie serait de 3 mois, soit le même temps que les brossettes officielles Oral-B) sont en plastique recyclable. Une adresse est fournie pour expédier les brossettes usagées. Il faut aller sur le site de LiveCoco pour découvrir que la firme peut prendre à sa charge les frais d’envoi depuis la France jusqu’au Royaume-Uni pour en effectuer le recyclage. La procédure manque de clarté, mais on comprend que la marque prend à sa charge les frais de port à concurrence de 1,70 € et qu’il est nécessaire d’accompagner ses brossettes usagées avec le numéro de commande initial du produit. Bref, on s’y perd un peu. Et l’on peut se permettre de douter de la pertinence environnementale à renvoyer jusqu’en Grande-Bretagne des brossettes à recycler qui, de facto, auront chargé un peu plus leur bilan carbone.

Renseignement pris, Oral-B, marque du groupe Colgate, propose bien un programme de recyclage pour ses brossettes, ses brosses à dents, et même ses tubes de dentifrice vides (mais aussi brosses à dents électriques, batteries, packagings usagés) en Angleterre. Des points de collecte y sont répartis sur l’ensemble du territoire.

En France, ou 90 millions de brosses à dents sont vendues au total chaque année (ainsi que 194 millions de tubes de dentifrice souples), il semble que la marque n’ait pas encore installé de pareil procédé. Nous l’avons interrogée et attendons sa réponse. Néanmoins, TerraCycle, spécialiste du recyclage des déchets difficiles, est en train de déployer des points de collecte dans l’Hexagone pour rassembler et recycler brosses à dents et tubes de dentifrice usagés, quelle qu’en soit la marque. 512 sont déjà en place avec, à terme, l’objectif d’en avoir 600 environ. Les plastiques collectés et recyclés peuvent notamment être employés pour fabriquer du mobilier urbain. Ce programme est épaulé par Signal (groupe Unilever), un concurrent de Colgate (Colgate-Palmolive). Cela dit, nous ne doutons pas que Colgate s’empare du sujet. Le fabricant développerait actuellement un tube de dentifrice entièrement recyclable…

Reste que les brossettes LiveCoco sont vendues par lots de deux à 8,97 € (soit 4,48 € l’unité), ce qui est plus cher que les brossettes officielles Oral-B que l’on peut trouver à environ 3,46 € l’unité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.